J'invite tous les acteurs du à lire attentivement et à commenter le rapport @Ebothorel : je crois qu'il fera date.

👉 mission-open-data.fr/uploads/d

Comme référent logiciels libres 🧢 à la @_DINUM @etalab, je serai à l'écoute des retours et disposé à avancer 🙏

@bzg @Ebothorel
Page 7 :
> La donnée ne porte pas un propos politique ; seule sa réutilisation le fait

Je suis surpris par ce propos

De la manière dont je vois les choses, le choix de quelles données on va collecter (puis publier) et quelles données on ne va *pas* collecter me parait profondément politique

La structure des données porte aussi un propos politique. Par exemple, la donnée avec laquelle on peut, ou pas, remplir le champ "sexe" de l'état civil : binge.audio/podcast/camille/fa

@bzg @Ebothorel
Pour un exemple plus "administratif", dans les fichiers <DocumentBudgetaires>, le découpage en nature/fonction et les contenus des nomenclatures Mxx (M14, M52, M57, etc.) découpe les budgets, de manière différentes et laisse apparaitre ou pas certains détails... qui seront comparables dans le temps ou avec d'autres collectivités équivalentes (ou pas en cas d'absence)
Très politique à mon humble avis

@bzg @Ebothorel
Les statistiques ethniques sont un autre exemple

insee.fr/fr/information/210854

"l'introduction de variables de race ou de religion dans les fichiers administratifs" est interdite

L'histoire que je me raconte, c'est que la présence ou absence de ces données, la collecte et les conditions de la collecte de données de ce type portent un propos *très* politique (d'où leur interdiction d'ailleurs)

@davidbruant @Ebothorel

C'est pour moi un excellent contre-exemple : je ne crois pas qu'on puisse accuser les US d'être dans une démarche forcément immorale quand ils autorisent la collecte de ces données (ce serait un procès d'intention) - et que c'est justement leur usage qui pose (ou pas) problème.

Voir cairn.info/revue-francaise-de-

@bzg @Ebothorel oui pardon, je me suis emmêlé les pinceaux sur cet exemple
La différence France/US sur l'usage (réel ou présumé/craint) montre que l'usage est politique

Le fait de considérer cette caractéristique plutôt qu'une autre (comme le nombre de cheveux sur le crâne ou la largeur des narines) et de la mesurer ou pas porte aussi un propos politique. L'absence de données (parce que leur collecte n'a pas été priorisé) porte aussi un propos politique

Suivre

@davidbruant @Ebothorel Si deux choses contraires "portent un propos politique", alors il y a des chances que tout en porte.. et que la notion de "propos politique" devienne trop générale, non ?

Dans le fond je crois qu'on est d'accord : toujours se méfier de ce qui prétend être politiquement "neutre", car il est très peu probable que des choix techniques, même minuscules, n'illustrent des partis pris ou n'aient des conséquences politiques.

Et sinon, joyeux Noël !!

@bzg @Ebothorel
Je crois que dans le fond, on est d'accord en effet ^^

Djoyeux Nowel !

Inscrivez-vous pour prendre part à la conversation
Mastodon - Etalab

Instance ouverte pour test - lire les CGU Elle est ouverte à tout agent possédant un compte email en ".gouv.fr" ou la liste disponible sur https://forum.etalab.gouv.fr/t/mastodon-le-reseau-social-libre-et-decentralise-en-plein-decollage/3538